élections cantonales vaudoises de  mars 2012
Nicolas Daïna

Au Grand Conseil, avec votre soutien!

De l'énergie. Un discours et des idées clairs!

 
Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti. (A. Camus)

Contournement autoroutier de Morges: où comment mettre la poussière sous le tapis!

Peut-on sérieusement militer pour le développement durable et soutenir le contournement autoroutier de Morges ?

La géométrie enseigne que la distance la plus courte entre deux points est une droite. Toutes les variantes consistant à contourner Morges seront donc source d’un gaspillage énorme de carburant.

Les accès au nouveau tronçon d’autoroute draineront un gigantesque flux de trafic dans des endroits principalement dédiés à l’agriculture. A l’heure où la qualité et l’autonomie alimentaires reviennent au centre des préoccupations, nul ne comprendrait qu’on porte ainsi atteinte à nos terres nourricières.

Personne ne conteste la nécessité de fluidifier le trafic autoroutier dans ce secteur et nul ne s’oppose à une solution réduisant les nuisances pour les citadins de Morges. S’agit-il pour autant d’exporter les problèmes quelques kilomètres plus au nord ? Doit-on reproduire les erreurs commises lors de la construction de l’actuel tracé en 1964 ?

La solution d’un contournement majoritairement souterrain ne résout pas le problème des accès à l’autoroute et de leurs atteintes à l’environnement. Il s’agit-là d’une demi-mesure hasardeuse.

Le savoir-faire helvétique a permis de transpercer les Alpes et de glisser une autoroute sous la ville de Neuchâtel. Des solutions techniques spectaculaires et efficaces ont pu être mises au point aux quatre coins du Pays, il est l’heure de quitter les concepts de transport des années 1960 et de ne pas céder à la tentation de mettre encore la poussière sous le tapis.